đŸ‡«đŸ‡·đŸŠ  Les commĂ©morations du 8 mai limitĂ©es Ă  une par dĂ©partement

Le 75e anniversaire de la capitulation allemande aura sa cĂ©rĂ©monie nationale, et pourra ĂȘtre cĂ©lĂ©brĂ© dans chaque dĂ©partement. Mais, crise sanitaire oblige, dans un format restreint.




Le coronavirus n'aura pas (totalement) raison du devoir de mémoire. Plusieurs élus, à droite surtout, se sont alarmés de la conséquence du confinement sur la tenue des traditionnelles cérémonies de commémoration du 8 mai, marquant cette année le 75e anniversaire de la capitulation de l'Allemagne lors de la Seconde Guerre mondiale. Le député Les Républicains de la Manche, Philippe Gosselin, a écrit samedi à Emmanuel Macron pour lui demander le maintien de ces cérémonies.

« Ahurissant et inconcevable » que la France n'honore pas ses morts, Ă  quelques jours de la date du dĂ©but du dĂ©confinement, fixĂ©e au 11 mai, Ă©crit l'Ă©lu dans sa missive. Gosselin rĂ©agissait Ă  un courrier qui aurait Ă©tĂ© envoyĂ© aux maires les informant qu'ils ne pourraient pas organiser ce rendez-vous, comme c'est de tradition dans chacune des communes de France depuis 1945.

« Nous n'annulons pas le 8 mai. Pas de polĂ©mique inutile », a rĂ©agi sur Twitter la secrĂ©taire d'Etat auprĂšs du ministre des ArmĂ©es, GeneviĂšve Darrieussecq, Ă©voquant « une cĂ©rĂ©monie nationale Ă  cette date ».



derniÚres précisions datant de ce soir





La suite de l'article : Ici

Commentaires