🇫🇷👩 21 avril 1944 : le droit de vote accordé aux femmes par le Gal de Gaulle

"Les femmes sont électrices et éligibles dans les mêmes conditions de l'homme." Grâce à cette ordonnance signée le 21 avril 1944, le général De Gaulle a élargi le droit de vote aux femmes. Un an plus tard, le 29 avril 1945, les femmes ont pu voter pour la première fois lors des élections municipales.


21 avril 1944 : le droit de vote accordé

La France, pays de la Déclaration universelle des droits de l'Homme et du citoyen, tarde bien à accorder le droit de vote aux femmes. Après la Finlande, la Norvège, le Danemark, l'Islande, l'Allemagne, l'Estonie, la Lettonie, la Pologne, la Lituanie, le Royaume-Uni ou encore la Bulgarie... Le 21 avril 1944, Charles De Gaulle signe l'ordonnance accordant le droit de vote aux femmes, suite à la décision collégiale prise par l'Assemblée consultative d'Alger, comme le souligne l'historienne Christine Bard dans cet article de Libération.

Les femmes se sont engagées dans la Résistance. "Il me semblait absolument insupportable de ne pas être mobilisée comme les hommes" se souvient Geneviève de Gaulle-Anthonioz. Gilberte Brossolette, de son côté, se rappelle avec émotion du courage des femmes engagées dans la Résistance :

"Quand on dit que c’est le gĂ©nĂ©ral de Gaulle qui a donnĂ© le droit de vote aux femmes, c’est inexact. C’est la RĂ©sistance. Vous savez que les femmes se sont magnifiquement conduites pendant toute la RĂ©sistance. J’en ai connu des quantitĂ©s. Il y en a eu 8 000 ou 10 000 qui ont Ă©tĂ© dĂ©portĂ©es pour faits de rĂ©sistance, sans compter toutes les dĂ©portĂ©es raciales. Elles se sont acharnĂ©es, elles ont travaillĂ© Ă  l’ombre des hommes. Toutes les besognes difficiles, toutes les choses dangereuses, les liaisons, aller chercher ce qu’il y avait dans les boĂ®tes aux lettres de la RĂ©sistance, aller repĂ©rer des lieux pour des parachutages ou pour que des avions puissent se poser clandestinement, prendre des trains dans des conditions impossibles." Gilberte Brossolette

29 avril 1945 : elles votent pour la première fois

Dans ce documentaire radiophonique de Patrice GĂ©linet, on entend des reportages de 1945 avec les rĂ©actions Ă  chaud des votantes. Gilberte Brossolette se souvient de ce jour : “J’ai pensĂ© que, enfin, nous avions le droit de donner notre avis. Enfin, nous Ă©tions des ĂŞtres humains Ă  part entière.” De son cĂ´tĂ©, Soeur-Marie-ThĂ©rèse se souvient de l'Ă©motion du vote autant que du trajet hors du couvent pour se rendre au bureau de vote.

Françoise Giroud se rappelle également du sentiment qu'avaient certaines femmes se sentant désemparées devant ce nouveau droit. S'adressant à ses consœurs féminines en 1945, elle disait :


Nous voilĂ  Ă©lectrices, lancĂ©es dans la politique. (…). Relayez-vous avec une ou deux amies pour garder les enfants, pour prĂ©parer le dĂ©jeuner ou le goĂ»ter. Et si pour distraire une heure le jour du vote, il vous faut faire quelque effort, pensez que pour vous permettre de voter, des hommes et des femmes luttent depuis un siècle.

Source : Ici

Commentaires